Badge gabier

Les 5 nœuds les plus utiles
 
 Je ne prétends pas pouvoir vous apprendre absolument tous les nœuds et tous les types de nœuds qui existent, car je sais que sinon vous tourneriez la page immédiatement et lirez un article qui parait plus intéressant. Cependant, je pense pouvoir vous apprendre les bases. Voici donc une liste de 5 nœuds qui vous seront très utiles au cours de cette année et pendant le camp. J’ai préféré prendre pour vous les nœuds les plus simples à mémoriser et à réaliser.
 
1) Le nœud simple

 

Le nœud simple est le nœud le plus simple qui soit. Il est indispensable de savoir le faire pour pouvoir faire certains autres nœuds. Le schéma ci-dessous me parait simple et efficace pour que vous sachiez faire ce nœud (si ce n’est pas déjà le cas).

 

 


 
2) Le nœud de plein poing
 
Ce nœud sert habituellement à raccourcir une corde. Je vous conseille de l’utiliser dans le cas suivant : la ficelle raccrochée à votre tente est beaucoup trop longue et vous souhaitez avoir une accroche pour la ficelle de votre tente. Réalisez le nœud suivant pour avoir une boucle à l’emplacement de votre choix. Ce nœud a l’avantage d’être très solide et facile à réaliser. Pour réaliser ce nœud, vous choisissez l’emplacement sur votre ficelle que vous souhaitez. Ensuite, vous faites une ganse (portion de cordage courbée). Pour finir, vous faites un nœud simple avec votre ganse et vous serrez votre nœud. Le tour est joué : vous avez de quoi bloquer votre sardine.
 
3) Le nœud de pêcheur
 
Encore une fois, voici un nœud très simple qui s’appuie sur l’utilisation du nœud simple et qui est très facile à réaliser. Voici un cas de figure dans lequel vous pourriez l’utiliser : une fois de plus, vous devez planter une sardine mais cette fois-ci votre bout est trop court. Vous allez donc utiliser un nœud d’ajut (c’est tout simplement un nœud qui sert à lier deux cordes). Vous aurez besoin d’un deuxième morceau de ficelle. Ce nœud sera le nœud de pêcheur. Il consiste à faire deux nœuds simples à chaque fois sur l’autre morceau de ficelle. Vous comprendrez sûrement plus facilement avec le schéma.
 
 
4) Le nœud plat

Ce nœud est lui aussi très simple à réaliser. Comme le nœud de pêcheur, il sert à relier deux cordes mais de mêmes diamètres. C’est l’un des nœuds les plus simples à réaliser. Cependant, il faut faire attention à ne pas le confondre avec le nœud de vache, qui est très similaire mais beaucoup moins solide. Voici un schéma pour comprendre comment le faire. On remarque que dans le nœud plat, les deux bouts sortent du même côté contrairement au nœud de vache.
 
                      
 
 
 

5) Le nœud de cabestan
 
Et enfin, voici le dernier nœud que je vais vous présenter. Il s’agit du nœud de cabestan. Il vous permet de commencer un brêlage. Nous l’utilisons aussi sur le mat pour que la ficelle des drapeaux ne touche pas le sol. Je trouve ce nœud assez esthétique. Ce schéma vous permet de comprendre comment on fait ce nœud.

 

 

 

 

 

 

Cette présentation touche donc à sa fin. Si vous ne réussissez pas à faire,

n’hésitez à me demander conseil.

 

Huges Oldra, 3ème du loup

L'art du rappel, Xavier Salinesi SP du Loup en 2003-2004