Patrouille du Castor

 

† † †

Une semaine à la mer
 
 
Nous partirons 8 de la gare Montparnasse et par un prompt renfort ésperons être … 8 en arrivant à la gare de Rochefort; enfin va avoir lieu le camp de Pâques en patrouille tant attendu par les scouts et tant redouté par les C-P.

Nôtre patrouille va prendre l'air marin, nous allons faire une cure d'iode à la capitale MONDIALE (au moins) de l'huître: MARENNE-OLERON.

Le but premier de nôtre camp est de trouver un joyeau, un trésor, non pas l

a perle d'une huître mais l'amitié au coeur de la patrouille: comment passer une semaine ensemble si l'on ne peut pas s'entendre et devenir de vrais amis les uns envers les autres?

Nôtre second objectif est de trouver enfin la réponse à la question: pourquoi l'île d'Oleron est une île? Pour cela nôtre chére patrouille va mener l'investigation dirctemment sur les lieux du mystére, c'est à dire sur l'île d'Oleron elle même. Parviendrons-nous à percer le secret de la ville du Château d'Oleron, sortirons-nous vivant des piéges de l'île, ou bien serions-nous obligés de nous rendre au célébre fort de Brouages pour trouver refuge?

Afin de mener à bien nôtre mission la patrouille sera au complet accompagnée de sa fidéle mascotte chipaolivaopot, surnommée affectueusemment chipa. En bon castorain que nous sommes, nous construisons nôtre village à chacun des endroits ou nous nous rendons dés nôtre arrivée (bancs, cuisine, gogue, salle de bains, lits, et écurie pour les plus jeunes), mais soyez sans craintes nous envisageons de fonder nôtre propre village dés cet étè : le village du FauxRhum. Enfin en guise d'adieu il faudra bien remercier nôtre hôte princier de son hospitalité sur ses terres par le traditionnel repas gaulois: sanglier rôtie à la cervoise vieillie en fût de chêne dans une cave en granit du célébre village d'Armorique, vous aurez tous reconnu la TARTIFLETTE (à moins que je ne me sois trompé). Salutations à toi ô gaulois nomade et campeur que l'on nomme scout que ton séjour soit bon et que la cervoise soit fraîche.
 
 
 
La patrouille du Castor, vous saluant bien (1996-1997).