Badge artisan

Qu’est-ce que L’Artisan ?
 
Vous pensez le savoir mais vous ignorez tout, et pourtant cela est si important.
 
L’Artisan est tout d’abord un individu qui travaille la matière. L’Artisan est aussi maitre de son travail. Il se distingue donc de l’ouvrier  qui se contente d’obéir et d’effectuer une tache donnée. C’est lui qui imagine l’œuvre, qui prévoit le plan. De ce fait, il est proche de l’artiste dont il partage le même radical : l’art. En effet, l’Artisan cherche comme l’artiste à réaliser le beau. On le distingue généralement de l’artiste par le fait qu’il travaille. C’est-à-dire qu’il crée pour recevoir une contrepartie comme un salaire, tandis que l’artiste a une activité plaisante en elle-même et gratuite opposé à la souffrance de l’Artisan. Mais comment peut-on considérer la maitrise de la matière comme uns souffrance ? Peut-il y avoir plus grande satisfaction égocentrique que de voir le sensible se plier à ses désirs ; de voir le vase se former entre les mains du potier, de voir la sculpture jaillire du bloc de bois ou de pierre par la simple action de l’Artisan ? Cette joie n’a certes rien à voir avec celle de l’artiste qui s’amuse avec ses couleurs, avec ses matières, mais en aucun cas, on ne peut la considérer comme inférieuer, bien au contraire.  Les deux beaux qu’ils cherchent sont fondamentalement différents. L’artiste cherche un beau par des concepts, des agencements qui plaisent à l’esprit et qui le font réfléchir grâce à cette beauté supérieure qui est celle qui ne sert à rien. C’est parce que ça ne sert à rien que c’est beau. Au contraire, l’Artisan cherche autre chose en construisant des tables ou des ustensiles. Il cherche un  beau qui tire sa beauté de son utilité. C’est beau car c’est utile. Mais il se distingue tout de même du Bricoleur. Il arrive que l’inverti les confondent, pourtant la différence est de taille. Elle ne réside pas dans la discipline ni dans la technique mais bien au sein même de leur philosophie et donc dans leur manière de penser. Le Bricoleur agit dans l’instant. Il sait réaliser n’importe quoi à partir d’à peu près rien pour répondre à un besoin. Son seul souci est de créer un objet technique fonctionnel. Il n’a pas le souci de réaliser un objet beau ni durable. Au contraire, l’Artisan cherche à bâtir des objets certes fonctionnel mais aussi durable et comme dit précédemment en intégrant une dimension esthétique à son œuvre. Pour cela il a besoin de plus de temps et d’outils que le Bricoleur. 
 
Dans l’application concrète, on retrouve ces trois éléments dans la conception de l’objet, la construction et les finitions. Dans la conception, l’Artisan cherche un plan qui combine la fonctionnalité, la solidité et l’esthétique. La première étape est certainement la plus complexe car il doit se représenter tant d’éléments et ou le moindre oubli a de fortes répercussions tant dans la fonctionnalité par le choix de l’agencement, de la solidité par le choix des procédées que de l’esthétique par le choix de la forme générale.  Lors de la réalisation, qui est surement la plus belle partie des trois parties, l’Artisan doit tenir serré le fil de l’attention. Chaque erreur d’inattention le ralentira et l’esthétique de l’œuvre en pâtira. C’est pourquoi l’Artisan ne se presse pas car le meilleur moyen d’aller vite est de prendre son temps pour agir avec méthode. Chaque geste est réfléchit, chaque outil à une place sur son établit, chaque outil à une fonction. Il sait qu’il est capable de scier un montant en la callant sous son genou mais il n’hésite pas à la fixer solidement sur son établi pour travailler plus à son aise et plus surement. Mais il sait aussi juger de ce qui mérite l’attention. Il ne prendra que quelques minutes sur des parties secondaires et cachées alors qu’il peut œuvrer des heures sur un simple détail apparent.  Vient enfin l’étape de la finition. Les finitions sont d’abord une dure mentalité à acquérir. Lorsque l’on tient l’objet fini entre ses mains, l’Artisan accepte qu’il lui reste encore un quart du travail et qu’il y ait encore de longues heures de labeurs devant lui. Les finitions sont principalement pour l’esthétique.  Il s’agit de repasser sur  chaque détail afin de viser la perfection. Que ce soit un ponçage, un polissage, une couche de vernis ou autre, la finition est l’apanage de L’Artisan.  L’Artisan a aussi des valeurs. Il a le goût de l’effort et du travail bien fait. Il est aussi attaché aux matières qu’il travail. C’est pourquoi il est économe des ressource de la Terre. Il est aussi attaché à ses Outils, Outils qui rappelons le sont un élément essentiel de l’Homme et qui lui permettent  de survivre dans un monde où il est peu doté en résistance ou en force. C’est aussi une des bases de notre société. Ainsi, d’une part par le travail qu’ils peuvent fournir et d’autre part par le symbole qu’ils représentent pour l’Homme, l’Artisan prend soin de ses Outils, il les connait. On reconnait le bon Artisan à la manière dont il entretien ses Outils.  L’Artisan est d'autant plus important dans un climat de société de consommation actuel dans lequel le réflexe de réparer, de produire soi-même ce dont on a besoin ainsi que le respect des outils et des objets tend à disparaître. L’Artisan est le premier à opposer à ce réflexe de l’achat son innovation, l’entretien et la réparation. Il oppose aux objets à bas coûts et éphémères ses outils immortels et entretenus.  Enfin, l’Artisan par ses savoirs est capable de rendre service à chaque instant.
 
Voici donc ce qu’est l’Artisan, devenez Artisan !
Pékan CP au Castor